Vous Êtes Chez Moi

  • : Mark Storm - Space Adventure
  • Mark Storm - Space Adventure
  • : C'est quoi ces histoires ?... Space Adventure ? SF ? Fantasy ? Manga ? un peu de tout et surtout du rêve ! Mes rêves !
  • Contact

Recherche

1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 21:02

Le logo de la première page du V3 "Mark Storm - Tritarnia, la galaxie invisible"


 

logotritarnia

 


Ceci est le symbole de Zorgos. Il se trouve, notamment, sur les pendentifs destinées à deux enfants que la légende ancestrale désigne comme faisant partie des éléments à réunir pour enfin "réveiller la Kala".

 

Un extrait du V2 qui parle de ce symbole :

"Au milieu de cet écrin, deux pendentifs de forme ronde se trouvaient soigneusement disposés, deux pendentifs garnis d'un même dessin constitué d'une bordure de sept points argentés avec, en leur cœur, un hexagone doré"

 

 

Extrait du V2 qui parle de cette étrange galaxie :  

Tritarnia.
Ainsi se nommait cette petite galaxie annulaire lovée à deux dizaines d’années-lumière de sa grande sœur, « la Voie lactée ». L’unique cercle sur lequel elle égrainait ses quelques milliards d'étoiles concurrençait tout juste le tiers de son éternelle voisine. Ceci dit, hormis la taille, elle n’avait rien d’autre à lui envier.
Tritarnia s'avérait d’une rare beauté. Parfaitement sphérique, il émanait de son centre violine une lueur vert tendre, étrange et magnifique, dont la course immuable allait se fondre dans le rose pastel de sa corolle. Elle aurait dû, depuis longtemps, attirer l’attention des Territoires Unis au-dessus desquels elle étalait sa rondeur, mais aucun de ses membres ne se doutait de son existence. Le constat était curieux à une telle distance, minime, ridicule même sur l’échelle de l’univers.
Bien que difficile à comprendre, l’ignorance de l’Union trouvait sa rai-son d’être dans une tragique et simple conséquence. Enveloppée dans une zone d'énergie inconnue, Tritarnia était la prisonnière d’un phéno-mène spatio-temporel qui la rendait invisible pour quiconque se trouvait à l’extérieur de ses frontières.
Et pourtant… La puissance de ce qui les séparait aujourd’hui pourrait, peut-être, un jour les réunir.
Mais le temps n’était pas encore venu."

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires